Le jacque

Si l’odeur du jacque mûr est quelque peu repoussante, sa saveur n’est pas pour autant désagréable. Sa chair contient jusqu’à 20 % de sucres…
Le jacquier, arbre trapu haut de 8 à 10 mètres, a un tronc épais à écorce foncée. Les feuilles, de couleur vert-foncé, sont entières (sauf endant la phase juvénile de l’arbre) et persistantes. Les fleurs apparaissent directement sur le tronc ou sur les branches : l’arbre est cauliflore. Le jacque ((fruit» composé d’une multitude de drupe) de taille énorme, de 20 à 70 cm de long, est de couleur vert-jaunâtre à maturité. La pulpe est ferme ou molle, de saveur douce sucrée.
La date d’introduction du jacquier à la Réunion n’est pas connue. Néanmoins, il était déjà signalé à Bourbon en 1780 et M. Bréon le répertoriait également en 1825, sur son catalogue des espèces cultivées au Jardin Botanique de l’île Bourbon.
Bien qu’il ne soit pas véritablement cultivé, La production de fruits est étalée sur toute l’année, sauf pendant l’hiver.
Plusieurs variétés existent à la Réunion, jacque «dur», dont les drupes sont fermes à maturité ; le jacque «sosso», dont la chair des drupes est plus molle et enfin le jacque «miel», dont les drupes à maturité contiennent un jus très sucré qui fait penser à du miel.
Le jacque est consommé avant sa complète maturité. Il est épluché, coupé finement et enfin cuit comme un légume avec du porc fumé, de la volaille ou encore des crevettes. Il sert ainsi à la fabrication du fameux carry «ti-jaque». La pulpe du jacque peut être consommée crue et fraîche quand celui-ci est à parfaite maturité. Les graines, toxiques lorsqu’elles sont crues, sont mangées cuites comme des châtaignes. La chair entourant les graines permet aussi de faire des confitures.

La mangue José
Si le manguier n’est pas originaire de l’île de la Réunion, de nombreuses variétés le sont : mangues José, Auguste, Pierre-Fontaine, Léonard, Lise…Le manguier peut atteindre près de 30 mètres de hauteur. Les feuilles de couleur vert foncé, parfois ondulées, ont, lorsqu’on les froisse, une odeur de térébenthine. Le jeune fruit est vert plus ou […]
La grenadille ou fruit de la passion
Même le fruit flétri, la pulpe de la grenadille garde toute sa saveur. L’intérieur du fruit est entièrement comestible, y compris les pépins… La grenadille est une liane, dont la base se lignifie. Sa tige peut atteindre 50 mètres de longueur ! Les feuilles sont profondément trilobées, d’un vert foncé et brillant sur la face […]
Le letchi
Les letchis de La Réunion ont obtenu en décembre 2012 le prestigieux label rouge, démontrant la grande qualité des productions réunionnaises : des letchis plus juteux, plus parfumés et plus sucrés. Le letchi est un arbre majestueux pouvant atteindre 20 mètres de hauteur, présentant un houppier volumineux de forme généralement arrondie. Il est cultivé depuis […]
Le corossol
A la Réunion, ce fruit est pratiquement délaissé, appelé Sapoti ou sapotille.Le corossolier peut atteindre 3 à 8 mètres de hauteur. Les feuilles luisantes et coriaces sont allongées, de couleur vert foncé. Les fleurs, en forme de clochettes, apparaissent soit en partie terminale d’un rameau, soit directement sur une branche plus âgée. Le fruit est […]