Le jacque

Si l’odeur du jacque mûr est quelque peu repoussante, sa saveur n’est pas pour autant désagréable. Sa chair contient jusqu’à 20 % de sucres…
Le jacquier, arbre trapu haut de 8 à 10 mètres, a un tronc épais à écorce foncée. Les feuilles, de couleur vert-foncé, sont entières (sauf endant la phase juvénile de l’arbre) et persistantes. Les fleurs apparaissent directement sur le tronc ou sur les branches : l’arbre est cauliflore. Le jacque ((fruit» composé d’une multitude de drupe) de taille énorme, de 20 à 70 cm de long, est de couleur vert-jaunâtre à maturité. La pulpe est ferme ou molle, de saveur douce sucrée.
La date d’introduction du jacquier à la Réunion n’est pas connue. Néanmoins, il était déjà signalé à Bourbon en 1780 et M. Bréon le répertoriait également en 1825, sur son catalogue des espèces cultivées au Jardin Botanique de l’île Bourbon.
Bien qu’il ne soit pas véritablement cultivé, La production de fruits est étalée sur toute l’année, sauf pendant l’hiver.
Plusieurs variétés existent à la Réunion, jacque «dur», dont les drupes sont fermes à maturité ; le jacque «sosso», dont la chair des drupes est plus molle et enfin le jacque «miel», dont les drupes à maturité contiennent un jus très sucré qui fait penser à du miel.
Le jacque est consommé avant sa complète maturité. Il est épluché, coupé finement et enfin cuit comme un légume avec du porc fumé, de la volaille ou encore des crevettes. Il sert ainsi à la fabrication du fameux carry «ti-jaque». La pulpe du jacque peut être consommée crue et fraîche quand celui-ci est à parfaite maturité. Les graines, toxiques lorsqu’elles sont crues, sont mangées cuites comme des châtaignes. La chair entourant les graines permet aussi de faire des confitures.

Le chouchou
Le chouchou est un légume de la famille des cucurbitacés. En France metropolitaine on l’appelle chayote et christophine aux Antilles. Son fruit charnu à l’aspect d’une grosse poire biscornue. Il se consomme essentiellement cuit. Le fruit est une baie mesurant de 10 à 20 centimètres. Il est riche en potassium, en cuivre, en magnésium et […]
La cerise du Brésil
De nombreux fruits tropicaux usurpent le nom de la cerise. La cerise du Brésil mérite quant à elle cette appellation, sa saveur est en effet tout aussi délicate…Le cerisier du Brésil est un arbre atteignant 15 mètres de hauteur dans son pays d’origine. L’écorce est écailleuse et grisâtre. Le feuillage dense depuis la base est […]
Le goyavier-fraise
Le goyavier, petit fruit rond à goût de fraise, est très apprécié par les oiseaux. Ceux-ci ont favorisé la dissémination de l’espèce considérée à la Réunion comme une peste végétale… A la Réunion, le fruit de cet arbuste est appelé «goyavier». Afin d’éviter toute confusion avec l’arbre qui porte les goyaves (Psidium guajava), nommé dans […]
Le tangor
Le tangor ortanique est un hybride entre une orange et une mandarine. Il a été découvert à la Jamaïque. Son nom provient de la contraction de orange tangerine unique. La culture du tangor est conseillée dans les Hauts de l’île, de 400 à 1 000 mètres d’altitude, car l’épiderme du fruit et le jus seront […]