La grenadille ou fruit de la passion

Même le fruit flétri, la pulpe de la grenadille garde toute sa saveur. L’intérieur du fruit est entièrement comestible, y compris les pépins… La grenadille est une liane, dont la base se lignifie. Sa tige peut atteindre 50 mètres de longueur ! Les feuilles sont profondément trilobées, d’un vert foncé et brillant sur la face supérieure, plus pile et terne à la face inférieure. Des fleurs odorantes, si caractéristiques des Passiflores, naissent des fruits violets ou jaunes selon la variété. L’intérieur du fruit est rempli de nombreuses petites graines contenues dans un arille juteux et jaune.
La grenadille est probablement originaire des terres basses du Brésil tropical.
Elle est largement cultivée à la Réunion. Elle s’est même naturalisée dans les clairières forestières, les forêts d’acacia et les jachères. Ses fruits sont très appréciés et commercialisés sur tous les marchés de l’île.
A la Réunion, la récolte principale s’étale d’octobre à mai avec cependant un pic de production en décembre-janvier. Une petite production hivernale est également fréquente. Deux variétés sont communément rencontrées sur l’île : Passiflora edulis (grenadille violette) et Passelora edulis var. flavicarpa Degener (grenadille jaune).
La grenadille violette est principalement consommée crue ; tandis que la grenadille jaune est transformée en jus.

La grenadille ou fruit de la passion
Même le fruit flétri, la pulpe de la grenadille garde toute sa saveur. L’intérieur du fruit est entièrement comestible, y compris les pépins… La grenadille est une liane, dont la base se lignifie. Sa tige peut atteindre 50 mètres de longueur ! Les feuilles sont profondément trilobées, d’un vert foncé et brillant sur la face […]
La cerise du Brésil
De nombreux fruits tropicaux usurpent le nom de la cerise. La cerise du Brésil mérite quant à elle cette appellation, sa saveur est en effet tout aussi délicate…Le cerisier du Brésil est un arbre atteignant 15 mètres de hauteur dans son pays d’origine. L’écorce est écailleuse et grisâtre. Le feuillage dense depuis la base est […]
L’ananas Victoria
L’ histoire de l’ananas démarre bien loin de l’Île de La Réunion, quelque part en Amérique du Sud. Son nom vient du terme guarani “nana” qu’on pourrait traduire par “parfum fruité”. Découvert en 1493 par Christophe Colomb, la culture de l’ananas à La Réunion date de 1668. Le fruit apprécie particulièrement les terres volcaniques car […]
Le pitaya
Le pitaya rouge est probablement originaire d’Amérique Centrale. Son nom vient de l’indien Taïno qui signifie « fruit écailleux ».Le pitaya se mange exclusivement cru, sa fleur peut être consommée sous forme de thé. La chair du pitaya est abondante, de couleur rouge-vineux et de saveur douce. Elle peut-être utilisée pour un sorbet, un jus de fruits […]